FANDOM


EmpireArcean

Les nobles guerriers Arcean

La civ Empire Arcean est une ancienne et honorable civilisation guerrière et elle est l'ennemi de longue date de la civ Empire Drengin. Ce sont les Arcean qui ont donné aux humains les plans pour faire leurs premières portes des étoiles (stargates).

Les Arcean ne sont pas mauvais. Ils... sont justes... pas... délicats. Ils se soucient d'abord de l'honneur. Et ils sont fiers qu'ils soient l'espèce la plus forte physiquement dans la galaxie. Leur taille de 3,60 mètres de haut présente des avantages. Les Arcean voulaient conquérir et contrôler la galaxie. Naturellement, ce qui les plaça en contradiction avec certaines autres civilisations militaristes comme la civ Empire Drengin qu'ils méprisaient (bien que quasiment tout le monde avaient au minimum des craintes au sujet des Drengin).

C'est grâce aux Arcean que nous, les humains, ont réussi à obtenir le voyage plus-rapide-que-la-lumière en premier. Il est venu sous la forme de porte des étoiles. Dans l'année 2117, une sonde Arcean est venue sur Terre. Cet événement a été célébré par toute l'humanité.

La sonde Arcean fournit les plans sur la façon de construire une «porte des étoiles (stargate)», ce qui permis aux vaisseaux de parcourir de grandes distances. Le monde entier l'a célébré aussi. "- Génial! Très chers amis! Enfin, nous pouvons visiter des mondes étrangers." hurla les humains. Le problème majeur est que les stargates ne peuvent envoyer les vaisseaux qu'entre deux d'entre elles. C'est-à-dire, la porte des étoiles Humain permettra de se rendre à Arcea et laissera les Arcean de voyager dans le sens inverse. Non pas que cela eut été la seule contrainte; l'autre problème était la taille et les dépenses pour en construire une. Elles étaient énormes et quand bien même, un vaisseau, se rendant à Arcea, prendrait tout de même plus de 10 ans pour y arriver via la porte des étoiles. Mais c'est quand même beaucoup mieux que des centaines de milliers d'années.

Mais le véritable souci venant de la porte des étoiles est qu'elle ne pouvait pas être désactivée. Les plans de celle-ci côté Humain comprenait un interrupteur d'activation ON, mais pas d'arrêt OFF. En réalité, d'après les plans établis, il est pratiquement impossible (et en fait quelque peu fatal à notre système solaire) pour la désactiver. Dans ce qui doit être la plus grande tentative d'arnaque de l'Histoire, les Arcean offrirent aux humains les moyens de s'ouvrir à l'invasion interplanétaire. C'est le moment où nous précisons que les Arcean sont une race avancée et militariste et qu'ils ont eu beaucoup de temps devant eux pour construire une flotte de vaisseaux de guerre que l'on supposait de n'être pas destinée à voyager à travers les portes des étoiles.

Rares sont les victimes d'invasion qui ont consacré avec tant de générosité et a travaillé si hardement afin de préparer la voie de leur propre conquête, mais les humains étaient là pour relever des défis. Malheureusement pour les Arcean (et heureusement pour nous) l'élément clé dont les Arcean manquaient dans leurs différentes technologies (et de sorte, il s'avèra vrai aussi pour d'autres civilisations galactiques), était l'énergie. Pendant la construction de la porte des étoiles, il faut constater qu'ils comptaientt toujours sur l'énergie à base de fission. Les humains du 22e siècle avaient depuis longtemps compris la fusion et avec cette technologie, la consommation d'énergie est devenue un enjeu mineur. La théorie de base derrière la porte des étoiles était la déformation de l'espace qui nécessitait d'énormes quantités d'énergie dont les humains avaient le potentiel. Cette technologie a été adaptée pour créer un nouveau type révolutionnaire de propulsion de vaisseaux appelé Hyper Propulsion.

L'Hyper Propulsion revient à avoir assemblé une porte des étoiles sur un vaisseau. Un vaisseau autonome peut désormais voyager n'importe où dans la galaxie en beaucoup moins de temps qu'au travers d'une porte des étoiles. En conséquence, la construction de la porte des étoiles fût arrêtée, privant ainsi les Arcean du plaisir de conquérir la race la plus naïve de la galaxie: les Terran humains du 22e siècle.

Les Arcean, maintenant équipés de l'Hyper Propulsion, ont une bien plus grande variété de cibles potentielles d'invasion. Comme pour les humains, la naïveté de l'humanité du 22e siècle a cédé la place à la rigueur et la ruse des Terran du 23e siècle, qui ont pris leur place parmi les Civilisations Galactiques.

Infos sur cette Race Modifier

  • Nom Officiel: Empire Arcean
  • Alignement Ethique: Civ du Bien (50/100)
  • Nom court: Arcean
  • Chef: Lord Vega (DL), Lord Vega (DA), Lord Vega (TA)
  • Planète mère: Arcea de classe 10 (voire 13 quand elle est totalement terraformée)
  • Autres Planètes Habitables: Hammer de classe 5 (figée dans DL)
  • Etoile mère: Athol

Technologies de Départ Modifier

  • W3-Guerre Galactique
  • H1-Hyper Propulsion
  • P1-Ingénierie Xéno
  • D1-Communication Xéno
  • E1-Economie Xéno
  • V1-Cartographie

Bonus (de capacités) raciaux de baseModifier

Pour GC2: Dread LordsModifier

  • Bonus Bonheur: +20% (-3 pts)
  • Bonus Savoir Militaire: +20% (-2 pts)
  • Bonus Moyen Social: +20% (-2 pts)
  • Bonus Structure: +10% (-1 pt)
  • Bonus Combat: +10% (-1 pt)
  • Bonus Groupe: +7pg (inhérent et non modifiable, -3 pts estimés et non comptabilisés)
  • Point(s) restant(s) de personnalisation: 1 sur 10 pts
  • Valeur globale des bonus pour cette civ: 12 pts estimés

Les bonus de capacités inhérents raciaux sont des bonus spéciaux dont chaque race a été pré-réglée en plus des points de personnalisation. Dans GC2:Dread Lords, ce bonus inhérent disparaîtra si vous essayez de personnaliser la capacité correspondante en sélectionnant une option proposée (même si elle est supérieure ou inférieure à la valeur inhérente). Dans les autres extensions (DA et TA), tous les bonus inhérents à la race sont fixes et s'empilent avec les autres bonus de personnalisation offrant un réel avantage des atouts de chaque race.

Pour GC2: Dark AvatarModifier

Texte futur à venir.

Pour GC2: Twilight of the ArnorModifier

Texte futur à venir.